Page découpée

Comment gruger un client lecteur bien innocent ?

En voilà une bien vilaine idée… 😀 Même si j’ai « un faible » pour les faussaires (souvenez-vous de l’incroyable affaire Vrain Lucas) c’est à condition qu’ils aient du talent ! Or ce que je m’apprête à vous montrer est vraiment très grossier.

Alors que nous déplacions quelques livres, le titre « Histoire du Poitou » sur le dos d’un petit XIXe attire mon attention : le livre en question a un dos lisse dont la queue est manquante, une basane usée de piètre qualité, seul le papier décoré sur les plats me semble joli et frais.

Fausse histoire du Poitou

Seulement aussitôt ouvert, je constate que la page de titre, par ses caractères et sa composition, évoque une édition antérieure, la date 1783 confirmant ce sentiment.

Page de titre

Dommage, j’aurais préféré une reliure du temps.
Puis, deuxième déception : Alors que le dos annonçait une Histoire du Poitou, me voici avec un Abrégé.
Et puis, ce trou dans le papier… ce n’est pas un accident, c’est bien découpé. Quelqu’un a voulu supprimer une indication.

Page découpée

Quelques pages plus tard, alors que commence le chapitre premier, un gros pâté d’encre noir après le mot « livre ». 😀
Pas trop difficile de deviner que le mot « second » a été couvert d’encre.

Mention rayée

Bien entendu, c’est la mention de « Tome Deuxième » qui a été découpée sur la page de titre.
Et le grossier personnage, aurait-il oublié de traficoter la dernière page du texte, annonçant la fin du tome deuxième ?
Que nenni ! toujours aussi grossièrement la mention est camouflée…
Et cerise sur le gâteau : il a même osé imiter l’impression du mot « FIN » de sa plume tremblante, et dont l’encre s’est bêtement reporté sur la page suivante !

Le faux mot de la fin

C’est plutôt drôle, en vérité. Cet abrégé serait complet en 6 volumes. Me voici donc avec un orphelin de frères qu’on a voulu faire passer pour un fils unique !

Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commentaires

  • Pierre De WITTE – www.Dico-collection.com
    Répondre

    Très bien observé Céline.
    Remarques pertinentes.

  • radium
    Répondre

    Il aurait pu faire pire, le malfaisant, écrire « Fin » au stylo bille !
    Au fait, petites questions : Existe t’il un volume tome 1 dont le tome 2 n’a jamais été écrit ?
    Existe t’il un tome « moins 1 » ? si vous savez , merci de me répondre

  • Richard
    Répondre

    Ceci dit découvrir un ouvrage du XVIIIe siècle alors qu’on pensait qu’il était du XIXe est plutôt une bonne nouvelle.
    Moi aussi je me suis parfois laissé prendre ! Difficile d’être toujours vaillant, surtout lorsqu’on achète un livre ancien en librairie ou sur une brocante, car on n’a pas le temps de faire des recherches sur celui-ci. Il arrive de regretter un achat. Pour les collectionneurs et autres amateurs internet est très pratique !
    Au fait bravo pour la qualité de votre site qui s’améliore toujours un peu plus !!
    A quand une visite organisée de votre havre littéraire ?

Un renseignement ?

Je ne suis pas en ligne, laissez-moi votre message, je vous réponds dès mon retour. Céline Essentiam.

Je peux vous renseigner ?

Tapez ici