cartons

Déménager ses bibliothèques… quelques réflexions avant l’épreuve

S’il est toujours perturbant d’organiser un déménagement « classique », il l’est encore plus lorsque il s’agit de déplacer une collection de livres anciens. L’anxiété est pour moi bien évidemment proportionnelle au volume des volumes…

Configuration identique ou différente ?

Notre 1er déménagement s’était somme toute bien passé, je pense bien entendu à nos livres ; même si le volume était déjà conséquent, nous avions imaginé un déplacement, c’est-à-dire que la configuration des bibliothèques restait identique à l’arrivée. Nous « n’avions qu’à replacer » les volumes sur leurs étagères une fois le transfert effectué.
Ainsi, la préparation des cartons consistait à identifier la bibliothèque et ses rayons…
Un fichier Excel bien tenu nous a rendu service : chaque livre était « géolocalisé », la bibliothèque identifiée par une lettre (A) et le rayon un chiffre… Les cartons étaient marqués de la lettre et du chiffre, et le fichier Excel faisait office de contrôleur des travaux finis.

Le temps a passé, d’autres volumes se sont sournoisement glissés parmi les premiers, certaines bibliothèques ont « craqué » sous le poids et ont été allégées des forts volumes, un grand coffre est devenu l’abri des plus beaux livres, et… le fichier Excel ne ressemble plus à rien. Cinq années de manipulations, d’empilages, de lectures, ont mis cette espèce d’organisation complètement Hors Service ! Je me console en pensant que, cette fois-ci, il n’est pas question de reconfigurer notre espace à l’identique. Il va même falloir « éclater » cet ensemble dans diverses pièces de la maison, et apprendre à vivre moins entourés.

Préparer la réception

Partant de ce constat, nous commençons à nous projeter dans ce nouvel espace en « évaluant à l’œil » quels murs seront couverts de quels volumes… Nous avons la chance de pouvoir procéder en plusieurs étapes, ainsi le 1er arrivage de cartons devrait se loger « définitivement » avant le second arrivage… mais, je crains que ce ne soit pas possible…
Commence alors la série des croquis, des plans avec les côtes, des montages photos (c’est très amusant à faire, mais pas vraiment réaliste), le choix de meubles bibliothèques ou de sur-mesure…

montage Photoshop habillage d’une fenêtre…montage Photoshop habillage d’une fenêtre…

En attendant, les livres sont protégés dans du papier journal, du papier de soie ou du sopalin, de manière à ne pas leur faire subir de frottements entre eux, chaque caisse est numérotée selon notre première méthode, et nous nous fions aux photographies des rayonnages prises avant la mise en carton, car le journal de bibliothèque n’est plus à jour…

Je suppose que je reviendrai sur cette épreuve dans quelques semaines, en espérant qu’elle nous apportera des souvenirs agréables et des idées de rangement et de classification ! Vos souvenirs de déménagements sont les bienvenus, racontez ! Quant au journal de bibliothèque ? plus jamais de fichier informatique, mais des fiches ! à l’ancienne ! on ne peut pas faire mieux 😉

Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commentaires

  • LM
    Répondre

    Bonne chance pour votre déménagement ! Si il y a des archivistes qui lisent ces lignes : Pourriez-vous donner des conseils à mon amie Céline s’il-vous-plaît ? Sinon j’en connais une si tu veux !

Un renseignement ?

Je ne suis pas en ligne, laissez-moi votre message, je vous réponds dès mon retour. Céline Essentiam.

Je peux vous renseigner ?

Tapez ici