livres-bibliotheques

Etagères, crémaillères, bibliothèques Ikea…

La bibliothèque parfaitement adaptée au volumes et au format de nos livres n’existe pas sur catalogue ! Il faut la concevoir et la faire fabriquer sur-mesure en fonction du volume des livres et de leur format. Il faut pour cela une place importante, voire une pièce entière dédiée aux plaisirs de la lecture, aménagée avec soin : des livres parfaitement ordonnés (voir cet article pour bien ranger les livres dans une bibliothèque), des fauteuils confortables, des petites tables de consultation, des lumières tamisées, rêvons un peu…

Mais, en attendant de se créer cet endroit magique, les livres envahissent la maison ! Voici quelques retours d’expérience (pas toujours heureux) et des trouvailles photographiques qui donnent des idées d’aménagement.

De la place pour nos livres !

Le manque de place est une des causes principales à la dispersion des livres et à l’abandon du plaisir et de l’utilité de se créer un coin lecture ou une bibliothèque. Deux étagères ici, une bibliothèque là… des piles dans la chambre, dans le couloir en attente de place…

Où est le coin intime et chaleureux ?

On cherche à optimiser l’espace et l’on investit souvent pour nos livres les endroits les moins adaptés. Je me souviens avoir posé des crémaillères et des étagères (entre autre lieu) tout en hauteur dans un couloir très étroit mais haut de plafond. Il fallait un escabeau pour atteindre les livres, or cet escabeau était lui-même rangé au fond du placard plein à craquer…

Les livres perchés sont restés pendant plusieurs années sans attention et ne sont descendus de leur perchoir qu’à l’occasion du déménagement…

Etagères à crémaillères

Pourtant, à condition d’avoir des murs bien durs et une échelle à proximité, la pose de simples crémaillères, avec étagères sur équerre, est à mon avis la solution la plus efficace pour ranger un grand nombre de livres sur une petite surface. Parce que l’on peut moduler les profondeurs des étagères et régler les hauteurs, il n’y a pas de place perdue. Il faut juste prévoir, selon la configuration, des serre-livres pour les extrémités des rangées. (un livre relié qui tombe = un livre cassé)

serre-livres

Pour obtenir un résultat esthétique, nous avions collé sur les tranches des étagères une bande de chant bois (existe aussi en mélaminé noir ou blanc), on en trouve dans les magasins de bricolage. Les étagères sur crémaillères permettent ainsi de couvrir tout un pan de mur. Le charme naît de l’accumulation des ouvrages et les dos des livres donnent le ton !

Les bibliothèques IKEA

La configuration de notre logement actuel ne permet plus de poser des crémaillères, les murs ne supporteraient pas le poids des volumes. Nous avons donc doublé toutes les cloisons de bibliothèques Ikea… (ce qui rétrécit considérablement la surface au sol, avec 28 cm de largeur en moins sur les 3 côtés de la pièce). Après avoir monté, une, puis deux, puis trois bibliothèques, nous avons continué sans toujours respecter l’ordre des opérations de montage. Nous avons disposé nos livres dans les meubles au fur et à mesure de l’installation, avons surchargé les étagères, enfin nous n’avons pas fixé les meubles aux cloisons…

En quelque sorte, nous avons fait tout ce qu’il ne fallait pas !

calle-sere-joint1

ikea-fendue

ecart

Sur les treize bibliothèques, une s’est cassée en deux « net » pendant sa mise en place, une autre est fendue. La surcharge en livres les déforment légèrement, mais suffisamment pour qu’elles s’écartent les unes des autres. Des cales et des serre-joints ont permis de corriger certains problèmes… (photos ci-dessus). En respectant bien les instructions de montage, en découpant le bas des meubles pour épouser les plinthes, nos bibliothèques auraient meilleure allure.

4-bib1

On peut toutefois affirmer que ces bibliothèques à petit prix sont vraiment robustes !

Les petits meubles à livres

Notre volume trop imposant de livres ne nous permet pas d’essayer les petits meubles. Pourtant, il en est un qui me plaît beaucoup, c’est la bibliothèque tournante. Ce mobilier de librairie, décrit par Edouard Rouveyre dans ses « Connaissances nécessaires à un bibliophile » est conçu comme un meuble présentoir. Montée sur roulette, la bibliothèque se déplace assez facilement.

mobilier-de-bibliotheque

Les modèles de l’époque sont variés, certains ont des portes et des tiroirs. Je ne désespère pas en trouver un (version petit modèle). Les designer aujourd’hui proposent des bibliothèques inspirées de ces présentoirs qu’on peut voir sur Google ici.

Conclusion :
Nos logements ne sont pas extensibles, en revanche nos bibliothèques ont tendance à grossir au fil des ans. Ne nous laissons pas « envahir » avant de pouvoir agir, autrement dit, il faut leur prévoir une place dédiée le plus tôt possible. Il peut-être très pénible de manipuler les livres en pile ou dans des endroits inappropriés (en hauteur ou sous un escalier). Enfin, il faut être un peu bricoleur (ou se faire aider) pour réussir un « coin livres » satisfaisant.

Je termine en vous invitant à parcourir cette page sans fin qui collecte les photos de bibliothèques et d’étagères à donner le vertige !

Sources : http://www.textesrares.com/rouveyr/rouv000.php

Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commentaires

  • radium
    Répondre

    Bonsoir,

    Encore moi ai je envie d’écrire lolll, oui j’ai tendance cette semaine a être sur tous les sujets mais la découverte de votre site m’a rendu comme un gosse dans un nouvel espace , je fouine , je fouine, je devais dormir pour ne pas vous avoir découvert avant …
    Ceci dit c’était juste pour vous dire que si vous avez des volumes en trop … hé hé

    cdt

    • Celine Essentiam

      😀 😀 c’est tout l’intérêt d’internet ! on découvre, on fouille, on en voudrait plus… si ce site vous plaît c’est qu’il y a des échanges, car écrire des articles sans penser à des « lecteurs » et sans vivre quelques expériences serait ennuyeux… Comme les livres me font vivre des situations peu banales, il me suffit de raconter.
      Je suis en train de ranger les volumes dans notre nouvelle maison. Dans quelques semaines je pourrais réfléchir à divers sujets de classifications, comment saisir les livres, comment tenir un journal de bibliothèque, à quoi cela va servir, etc, etc… Une grande partie sera mise à la vente, une autre sera à faire « mûrir », il va y avoir des nouveautés sur ce site et avec des gens motivés et passionnés comme vous l’êtes, on peut envisager de créer ensemble des applications, des services, que sais-je encore… tout ce qui nous plaira ! :)

  • RADIUM
    Répondre

    Bonjour ,

    J’apporte ma pierre a vos étagères lol.
    Lorsque j’ai fait construire ma maison, comme beaucoup, avec mon épouse nous avons été confrontés à nos divergences de goûts, de conception des espaces a vivre etc… Ma solution fut toute simple :banco pour toutes les idées de madame mais a condition de simplement construire mon bureau bibliothèque et …la maison autour ! ce fut fait .Bon , bien sur mon fameux bureau n’est autre qu’une chambre d’une vingtaine de mètres carrés mais quel bonheur d’avoir « son » coin a dispo.
    L’ogre maison ne me laissait pas trop de marge budgétaire pour concevoir mon rêve de bibliothèque avec marqueterie et tutti quanti, surtout que j’ai amassé quelques milliers de volumes. Et c’est ainsi que j’ai découvert ces fameux modules IKEA docent ,d’un prix raisonnable , et qui ont l’avantage, de par leur épaisseur supérieure, de résister au poids des volumes .Avant d’être fou de vieux livres j’étais fou de lecture et comme je ne jette jamais un livre je me suis retrouvé avec un amas diversifié allant de bibles du 17eme a la collection de Stephen King ou de Bernadac.J’ai donc démonté tous ces modules Docent et adapté les planches aux formats de mes ouvrages .De plus, dans un souci de respect, j’ai établi les modernes a gauches et mes anciens a droite. Malheureusement comme tout passionné je continue d’accumuler et catastrophe ,les modèles Ikea, eux, ont été stoppés a la production. Je fouine donc sur le net pour trouver quelques « planches » d’occasion encore disponibles.Il est a noter que mon histoire, si elle n’est pas finie, se passe pour le mieux puisque j’ai des livres du sol au plafond , ce qui fait que la marqueterie est devenue obsolète loll.

Un renseignement ?

Je ne suis pas en ligne, laissez-moi votre message, je vous réponds dès mon retour. Céline Essentiam.

Je peux vous renseigner ?

Tapez ici