caillebotte

Le grand Zibaldone de la rentrée…

Ci-dessus : rue de paris, temps de pluie – Gustave Caillebotte

Je trouve que le mot Zibaldone sonne bien pour cette rentrée 2014 ! C’est un mot qui m’amuse, pourtant Zibaldone c’est le titre de l’œuvre posthume du mélancolique Giacomo Leopardi. Son Zibaldone n’était pas destiné à la publication, c’était une espèce de journal, de carnet de notes et de souvenirs que l’auteur entretint tout au long de sa vie. Son « fourre-tout » de textes désordonnés, tel un grand bazar où il revenait puiser sa matière première poétique et philosophique…

Il y a un je-ne-sais-quoi de « bazar » et de « zibaldone » dans l’air, ou bien serais-je influencée par le tourbillon épuisant des déménagements et des travaux d’installation du nouveau Quartier Général d’Essentiam…  ?^^

à  propos : la librairie est vide et deviendra une échoppe de mode. Nous vous communiquerons nos nouvelles coordonnées fin Octobre.

Revenons à cette rentrée

Une rentrée qui ne fait pas regretter la météo des vacances… Zibaldone dans le ciel pour un grand nombre d’entre nous cet été. Que de pluie, de grisaille et de vent !  Que de radiations chez Pôle Emploi au mois de Juillet, près de 300.000 ? avec un effet immédiat : Zibaldone au gouvernement.

Tiens? Notre nouveau Ministre de la Culture et de la Communication… porte un joli prénom.

Une rentrée littéraire avec ses 607 romans à sortir ce mois-ci, en contradiction avec les « pratiques culturelles des Français » (à consulter : l’enquête d’Olivier Donnat de 2008) et dont il m’est impossible de trouver un équivalent réactualisé. Les médias feront leur choix dans ce grand Zibaldone de papier, les derniers lecteurs des médias suivront… et passent les rentrées littéraires.

Zibaldone partout… Je pourrais continuer ainsi longuement, et relayer inlassablement les analyses des désordres, les soupirs, les grisailles, les difficultés et prophétiser in fine que… l’eau ça mouille !

Ne me dites pas que vous vous laisserez endormir dans les bras de ce Morphée à mauvaise haleine, mais que vous choisirez plutôt de rejoindre notre grand Zibaldone livresque 😀

Privée de nos livres depuis plusieurs semaines, j’ai comblé ce vide en améliorant notre organisation pour pouvoir répondre « présente » dès notre arrivée à la campagne ; de même il y a du nouveau dans le conditionnement de nos produits (à découvrir dans quelques jours) ; du tri et du ménage aussi : Le « guide pratique » pour entretenir ses livres anciens a été remis à jour… et surtout je réfléchis à une structure de site beaucoup plus participative et collaborative…

Dans ce Cercle Essentiam, nous irons à notre tour puiser dans toutes ces réflexions et discussions communes, toutes ces idées qui parfois restent aux oubliettes. Un joyeux Zibaldone, en quelque sorte !

Alors, alors ? vive la rentrée 2014 !

Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commentaires

  • Luisa
    Répondre

    Bonne rentrée Celine!

    • Celine Essentiam

      Merci Luisa, c’est une rentrée un peu agitée mais très plaisante. Bonne continuation à vous 😉

  • ferreri
    Répondre

    Bonjour Céline,
    Bonne rentée
    et bravo pour vos idées !!!

    • Celine Essentiam

      Et je compte sur vous pour pouvoir les réaliser ! cartonnages, façonnage, petites reliures ^^nous devrions pouvoir présenter de très jolis objets aux amateurs de livres anciens !

  • fabre caroline
    Répondre

    Bonjour !
    je ne connaissais pas  » Zibaldone  » mais le mot me plaît bp et me semble très adapté à cette rentrée turbulente ! Merci
    Caroline

    • Celine Essentiam

      😀 oui ! je l’emploie souvent pour éviter de dire une grossièreté ! or, ce pauvre Leopardi n’aurait pas apprécié un tel détournement…

  • Jean-Paul Fontaine
    Répondre

    Bonne rentrée et bon courage ! je réponds tardivement ,grâce au PC de mon épouse (qui a bien voulu momentanément abandonner facebook !), car la fonction lien ne fonctionne plus sur le mien : je crois que je vais écrire au Père Noël…

    • Celine Essentiam

      Merci Jean-Paul ! nous sommes tous décidément « piégés » par l’informatique… Les mises à jour, la logistique « sur le cloud », les incompatibilités des systèmes, les navigateurs, tout cela nous mène à un moment donné à écrire au Père Noël ! et la liste s’allonge… 😉

Un renseignement ?

Je ne suis pas en ligne, laissez-moi votre message, je vous réponds dès mon retour. Céline Essentiam.

Je peux vous renseigner ?

Tapez ici