masques

Mais… qui êtes-vous donc ?

Vous savez certainement qu’un « webmaster » se préoccupe de la bonne santé de son site internet et qu’il dispose pour cela d’outils de statistiques : personnellement je dispose d’un outil fournit par mon gentil hébergeur (outil un peu trop technique pour moi), ainsi que de l’outil fournit par Google « google analytics »  qui m’amuse énormément.
Combien de visites, de visiteurs, sur quelles pages… durée de leur visite, sont-ils déjà venus, comment sont-ils venus, sur quel type d’appareil, quel âge ont-ils, quel est leur sexe ?! N’est-ce-pas sidérant d’être identifié par un robot informatique ?

Le principe est simple : google me fournit un code que je place sur toutes les pages de ce site et qui enregistre toute l’activité quotidienne. Cette activité est rapportée dans des tableaux et des graphiques qui se mettent à jour continuellement. Je peux consulter l’activité du site sur 1 journée, sur une période précise et même… en temps réel !
Au moment où j’écris ces lignes, il y a 2 visiteurs : l’un sur Angers, l’autre sur Bourges… on voit également sur quelle page ils sont : ici la couleur rouge et protéger les livres de l’humidité ^^.

2-visiteurs

Je reconnais que cet outil doit être fort utile pour qui veut « cibler » une clientèle et contrôler sa ligne rédactionnelle. Pour ma part, je suis bien incapable d’en tirer profit puisque j’écris selon nos « aventures », nos découvertes ou nos humeurs. Toutefois je me suis amusée ce week-end à cliquer sur les données statistiques et je vous rapporte ici un drôle de portrait de vous : Sur une période de 30 jours (du 25 février au 27 mars), Essentiam a reçu 4081 visites et 9326 pages vues.

Comment êtes vous venus ?

fidelisation

 

  • 1516 visiteurs sont venus directement sur le site (soit ils ont tapé l’adresse essentiam.fr dans leur navigateur, soit il ont mis le site dans leurs favoris, soit ils ont cliqué sur un lien dans une de mes lettres aux abonnés).
  • 1342 nous ont trouvé dans les moteurs de recherches
  • 737 sont venus nous visiter depuis un site internet qui parle de nous
  • 486 sont venus depuis un réseau social (facebook, twitter ou depuis nos vidéos sur youtube)

et quand on regarde le tableau de droite, on constate qu’un tiers de nos visiteurs sont déjà venus sur notre site ! Ce sont de fidèles lecteurs et cela me fait énormément plaisir.
En revanche, je remarque une faiblesse d’Essentiam dans les moteurs de recherche ! un webmaster consciencieux se pencherait sur ce problème en chargeant les articles de mots-clés bien ciblés et en publiant beaucoup plus souvent que je ne le fais. Mais ce n’est pas mon cas :/

D’où venez-vous ?

Voici la carte du monde des visiteurs…

monde

 

Et celle de France, où la région de Grenoble veut concurrencer la parisienne 😉

france

 

La Belgique sur ces trente jours est passée devant les USA, je suppose que les admirateurs de Pierre de Witte y sont pour quelque chose. En 6ème position, je me prends à rêver que ce sont les habitants de la lune qui se sont connectés !

francophone

 

Quel âge avez-vous ?

(je me demande comment google peut connaître notre âge…). A ma grande surprise, nos visiteurs sont plus âgés qu’ils ne paraissent 😀 Vous faites vraiment plus jeune que votre âge… mais attention, les 18-34 confirment leur intérêt pour les livres anciens.

age

 

Enfin, quel est votre appareil ?

Homme-Femme, là encore comment Google peut afficher des statistiques sérieuses ? S’il se réfère à des ip, comment savoir si c’est Monsieur ou Madame qui utilise un appareil… cela me laisse perplexe.

appareils

 

Des chiffres plus sérieux à gauche où l’on voit une forte majorité de visiteurs pianotant sur le clavier de l’ordinateur. Toutefois, notre site s’affiche bien sur les tablettes et les smartphones, il serait dommage de ne pas être consultable sur ces nouveaux appareils…

Voilà, ce petit tour est terminé. J’espère que chacun d’entre vous se reconnaîtra « un peu » dans ces chiffres, et s’il y a des spécialistes du référencement internet qui peuvent nous en dire un peu plus sur ces statistiques qu’ils n’hésitent pas à nous éclairer !

Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commentaires

  • Luisa
    Répondre

    C’est ahurissant!

  • mazet
    Répondre

    Bonjour, merci de nous restituer nos informations, ce qui m’a permis de voir pour la première fois comment les marchands peuvent nous harceler pour vendre leur camelote et pousser à la consommation. Mais je suis collectionneur et cette statistique me réconforte un peu car il y a encore des survivants dans la collection des livres anciens qui sont des vecteurs de notre culture, notre mémoire et qui sur nos étagères ne consomment pas trop d’électricité. Merci
    Vulgairement je dirai : quand un livre meure un con de plus habitera la terre. Longue vie à nos livres.

    • Celine Essentiam

      Encore que là, avec cet outil, on ne peut pas harceler les visiteurs. Les visiteurs qui viennent ne laissent pas leur courriel… je dirais que l’outil d’analyse permet de modifier l’ergonomie des sites internet (la mise en page) pour inciter le visiteur à rester plus longtemps : dans le cas des sites d’informations, un visiteur qui reste sur le site pour lire des articles permet l’affichage de publicités, voire va cliquer sur une publicité.
      Cela paraît absurde sur un petit site comme le mien, mais pensez aux gros : avec 100.000 visiteurs par jour, l’affichage de publicité peut rapporter gros 😉
      Concernant le harcelement des sites marchands, il y a la vieille méthode qui consiste à récupérer votre adresse courriel : soit en vous demandant de vous inscrire, soit en louant des fichiers. Ce qui explique pourquoi nos boites courriel sont pleines de publicités « indésirables »…
      Mais il y a d’autres méthodes, bien plus vicieuses et subtiles ^^ Comme par exemple placer sur votre navigateur un « cookie » qui va vous suivre à la trace. Il y a des sites internet qui indiquent le message suivant :  » En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts » (tous les journaux Le Monde, Le Figaro, Le Point, etc… montrent ce message discret). Dès lors, un petit robot placé dans votre navigateur va voir tout ce que vous consultez sur internet et affichera des publicités ciblées à vos intérêts…

  • fabre
    Répondre

    merci de ces explications très claires,j’ai enfin compris !

  • Louis de Kerstrat
    Répondre

    Bonjour,
    Un parfum de confiance est parvenu jusqu’à moi à la lecture de l’article que vous avez publié voici quelques jours.
    J’ai notamment appris que les « 18-34 confirment leur intérêt pour les livres anciens », preuve que les moyens modernes de divertissement et de distraction mis à la disposition de chacun ne contraignent pas nécessairement la civilisation à aller vers des plaisirs tout aussi brefs que sans conséquence.
    Non, rassurons-nous, le livre – le livre ancien particulièrement – reste et restera une passion !
    Merci pour ce message d’optimisme .
    Louis de Kerstrat

    • Celine Essentiam

      Merci Louis !
      La jeunesse d’aujourd’hui est pleine de surprise : elle va là où on ne l’attendait pas. Je crois qu’elle arrive dans un monde tellement hostile qu’elle rejette les produits créés pour elle.
      Elle s’émancipe grâce à ses propres réseaux d’informations, elle est « affamée » de connaissances et ne se contente plus du prêt-à-penser. Cela se ressent sur les nouveaux supports internet, je pense notamment au succès des « tutoriels » et des conférences en ligne.
      Si elle n’a pas le pouvoir d’achat elle a le pouvoir de choisir et de se retrouver, ce qui nous faisait particulièrement défaut…

Un renseignement ?

Je ne suis pas en ligne, laissez-moi votre message, je vous réponds dès mon retour. Céline Essentiam.

Je peux vous renseigner ?

Tapez ici