moisissures-parchemin

Moisissures sur les livres anciens et les papiers

Les moisissures, rappelons-le, sont des champignons. Un champignon microscopique qui cause pourtant des dégâts considérables et irréversibles sur les pages ou les reliures des livres anciens. D’abord parce que le papier, le cuir et la colle lui fournit le nécessaire pour se développer (présence de cellulose et de protéines dans ces matériaux). La poussière est également un bon support de développement pour ce champignon. Ensuite parce que son système de reproduction (le spore) est très efficace et résistant, sa prolifération par contamination est donc élevée.
Faisons un point sur ce problème de moisissure qui attaquent livres et documents papier, pour rappeler quelques précautions nécessaires et garder une vigilance sérieuse sur nos précieux ouvrages, sans pour autant alarmer les amateurs de livres anciens !

Développement des moisissures et contamination

Les spores sont présents un peu partout dans l’atmosphère. A forte concentration, à température et humidité relativement élevée, et sur un support propice à les « nourrir », ils se développent en formant des sortes de filaments. Pour se développer, le champignon consomme le carbone des matières se décomposant et, comme tout être vivant rejette des déchets.

champignons-300x197Sur un papier ancien (papier de chiffon de lin ou de coton), ces filaments vont non seulement « désorganiser » les fibres mais aussi les attaquer chimiquement à cause de leurs déchets acides et provoquer des taches brunes, violettes ou noires irréversibles.
De plus, ces spores sont très résistants et très patients ! ils peuvent végéter et attendre le moment et le lieu propice à leur développement plusieurs années durant.
C’est pourquoi la vigilance doit être constante. En dépoussiérant des livres contenant des spores, vous pouvez malgré vous, provoquer la contamination de toute votre bibliothèque.

Que faire pour lutter contre la moisissure ?

Les grands principes de prévention consistent à :

  • bien aérer la bibliothèque ou la pièce contenant des documents anciens,
  • veiller à une température constante (18-20°C). C’est surtout la variation et l’augmentation de la température qui favorisera l’apparition des champignons, surtout si l’atmosphère est humide ou si un livre est humide.
  • bien examiner les nouvelles acquisitions avant de les placer sur votre étagère.

Quelques procédés de désinfection :

D’abord et avant-tout, détecter les causes possibles (humidité, infiltrations d’eau, confinement, poussière…) et vérifier s’il y a contamination. Les experts en désinfection feront des prélèvements dans l’air, sur les étagères (les murs ou les sols), sur les documents pour identifier le champignon.
Selon le cas, la désinfection se fera par fumigation (fumée fongicide), gazage voire congélation.

Si l’on constate de la moisissure sur un livre :

Il faut impérativement l’isoler, l’emballer dans du papier kraft et l’éloigner des autres, puis envisager une désinfection. Voire notre article précédent : 3 gestes efficaces face aux moisissures.

Si un tel phénomène était constaté dans nos rayonnages et nos réserves, nous demanderions immédiatement conseil au service de désinfection de la BNF.

Voir aussi : la page « Conservation Préventive » des Archives départementales de Haute-Savoie

 

Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commentaires

Un renseignement ?

Je ne suis pas en ligne, laissez-moi votre message, je vous réponds dès mon retour. Céline Essentiam.

Je peux vous renseigner ?

Tapez ici