obstacle

Monter une belle collection de livres anciens : les obstacles et les questions

Tout le monde (et même dans le petit monde exigeant et pointu de la bibliophilie) est d’accord sur un point : une belle collection de livres anciens reflète l’esprit du collectionneur. L’énorme dictionnaire encyclopédique du livre regorge de personnages connus pour leur collection de livres, leurs bibliothèques privées, depuis que le livre imprimé existe. L’histoire du livre a retenu leur nom, ils ont marqué les esprits.

Dans le petit monde marchand, toujours en quête de trésors ou d’un bel ensemble de livres anciens, tous s’accorde également sur le phénomène contraire : Combien de rendez-vous pour estimer une collection ou une bibliothèque suivis de déception ! Et quel embarras pour annoncer « ça ne vaut pas grand chose »…

Si comme de trop nombreuses personnes le pensent, collectionner se cantonnait à :
– acquérir des « objets de collection » chez le « marchand d’objets de collection »
– les mettre sous vitrine ou dans la bibliothèque
…dans ce cas, pas besoin d’être une personne exceptionnelle pour mettre sous vitrine des objets dits « exceptionnels » !
Or il faut être une personne exceptionnelle pour monter une belle collection de livres anciens ! Il faut travailler sur sa collection, comme on travaille à un grand projet. C’est de là que vient le plaisir et la satisfaction.

Quels sont les obstacles pour démarrer une collection de livres anciens ?

Ils peuvent être nombreux, les obstacles et les pièges, et nous en avons fait nous-mêmes l’expérience avant de nous lancer dans le commerce des livres, nous avons commis beaucoup d’erreurs dans certains de nos choix, nous nous sommes dispersés, nous avons fait de mauvaises affaires, et comme tout « débutant » nous avons cru nous en sortir seul. Heureusement, sur notre chemin livresque se sont trouvées des personnes qui, volontairement ou non, nous ont guidé vers le plaisir et le « savoir collectionner ».
Dans mon souvenir, voici une liste d’obstacles qu’il a fallu franchir :

  • décider d’un sujet
  • identifier les bons livres
  • hiérarchiser ses choix
  • se souvenir de ce qu’on avait repéré
  • définir un « plan »
  • poser des limites
  • trouver les bons « fournisseurs »
  • résister à la tentation
  • connaître les belles lettres, les auteurs
  • comprendre le jargon
  • comprendre les prix
  • entrer chez les marchands
  • classer les livres
  • tenir ses comptes
  • ranger

Quelques questions à se poser pour se « lancer » dans les livres anciens ?

Il semble évident que vous aimez les livres anciens, sinon vous ne liriez pas cette page ! 😉
mais pour le reste…
Voici une série de questions à vous poser, pour vous projeter dans l’aventure et pour commencer à mesurer vos forces et vos faiblesses.

– Si certains livres vous attirent plus que d’autres, savez-vous pourquoi ?
– Comment avez-vous déterminé (ou allez-vous déterminer) le sujet de votre collection ?
– Y a-t-il d’après vous des bons et des mauvais livres anciens ?
– Où cherchez-vous vos livres ?
– Combien de temps pouvez-vous consacrer à votre collection ?
– En qui avez-vous confiance ?
– A quel niveau situez-vous votre expertise des livres anciens ?
– Avez-vous une bonne mémoire ?
– En tant qu’amateur de livres anciens, comment êtes-vous perçu(e) par les gens qui vous entourent ?

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses à ces questions. Il s’agit d’une mise au point qui doit vous permettre de vous situer par rapport à vos acquisitions, ou à votre projet. Il y a de nombreux critères qui permettent de choisir le thème de votre bibliothèque et de sélectionner les ouvrages qui conviennent à l’enrichissement de votre collection.

Je souhaiterais vivement avoir votre opinion, votre point de vue sur ce qui vous pose le plus de difficultés ou de découragements dans la réalisation de votre bibliothèque ou de votre collection. Enfin, à tous ceux qui ont le sentiment de tâtonner, voire à ceux qui ont abandonné, qu’est-ce-qui vous manque le plus ?
Utilisez les commentaires pour vous exprimer !

Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commentaires

  • Hocine
    Répondre

    Merci pour votre article, très instructif..

  • benoit
    Répondre

    Merci pour tous vos conseils. ils sont pleins de sagesse. Votre liste d’obstacles m’a fait bien rire !

    Au plaisir de vous lire à nouveau.

    • Celine Essentiam

      😀 ! tant mieux, l’humour n’empêche pas le sérieux, merci pour votre intérêt. Le site est « endormi » en ce moment à cause d’un déménagement sans fin… mais je vous réponds depuis notre nouveau lieu, d’où la connection internet est excellente, dans quelques jours je serais au point pour reprendre toute cette joyeuse et agréable activité livresque.

  • BOURGEOIS
    Répondre

    Bonsoir,

    Tout d’abord merci pour tous vos bons conseils.
    Je suis passionné de littérature et j’aime les livres.
    Je démarre l’acquisition d’ouvrages essentiellement dans 2 axes: la littérature française du XIXe et Napoléon.
    La principale difficulté rencontrée réside dans le choix des livres: quelles sont les belles éditions, combien y a-t-il de volumes dans les éditions, etc…

    Cordialement

  • Guillaume
    Répondre

    Bonjour et merci pour votre article !
    Je pense rencontrer à peu près tous les obstacles que vous énumerez mais mes obstacles principaux sont:
    – Choix du theme : je n’achète que des in-folio parce qu’ils sont beaux et grands ! (ce qui est un piètre critère de choix !): donc pour le moment je n’ai pas de ligne directrice; j’accumule plus que je ne collectionne.
    – Comment savoir si j’achète un livre à son juste prix ?
    – Comment se « former » correctement à la bibliophilie (peu d’ouvrages traite le sujet)

  • radium
    Répondre

    bonjour,

    Je suis pragmatique et de plus pratique, donc voici ma question :

    Qu’ai-je comme moyens (conseils ,informations etc…) pour savoir la valeur réelle d’un l’ouvrage , voir même s’il est original .Avez vous un listing des ouvrages ,sites, banques de données pour se faire une idée ? En tant que néophyte et a notre époque il est difficile de faire une acquisition sans ce petit signal d’alarme qui s’allume dans la tête pour vous méfier de l’arnaque.
    Je voudrai pas noyer votre site et abuser de votre compétence a chacune de mes envies d’acquisition lolll.Et puis acquérir de l’expérience dans ce domaine a mon rythme va prendre beaucoup de temps…

    merci

Un renseignement ?

Je ne suis pas en ligne, laissez-moi votre message, je vous réponds dès mon retour. Céline Essentiam.

Je peux vous renseigner ?

Tapez ici