maison-perche

Notre maison du Perche : un livre ancien grandeur nature

Essentiam quitte Paris le 30 Octobre prochain pour s’installer dans le Perche.

Nous partions il y a quelques années en direction de Montdoubleau (dans le Loir et Cher) pour estimer une bibliothèque particulière… A la recherche d’une bonne auberge nous avons fait halte dans le Perche, (une Province qui a conservé son nom et son territoire historique) et avons découvert une maison à vendre, très discrète, assez austère, abîmée, avec un je-ne-sais-quoi de mystère… On ne peut pas parler de coup de coeur, et pourtant cette maison a su se faire désirer…

L’affaire de « Montdoubleau » ne se concluant pas favorablement, aussi, et pour ne pas rester sur notre faim, nous sommes retournés vers Nogent-le-Rotrou. Il fallait visiter cette maison !

à droite l’ancienne écurie-cordonnerie où j’installe le bureau !

Elle me rappelle les premières émotions contradictoires ressenties avec les livres anciens : attraction-répulsion, curiosité- incompréhension. Couverte de signes des temps (crépi, béton, cloisons, plafonds etc…) elle avait perdu son identité originelle, et c’est certainement cela qui la rendait… presque vilaine.

Finalement, nous avons convenu de lui rendre son — ou plus précisément — ses caractères, car il s’agit d’une maison « revue, corrigée et augmentée » ! Les fondations sont en pierre de calcaire d’environ 120 cm d’épaisseur, la partie au Nord est une construction en bois et la partie au Sud en pierres et en briques…

Une maison à déchiffrer en quelque sorte, avec les difficultés du débutant ânonnant péniblement les textes d’une édition ancienne…

Il faudra du temps pour qu’elle nous dévoile toute son histoire, mais du temps il en faut pour toute les choses durables, et elle a déjà livré quelques indices : En dégageant minutieusement les réparations intempestives qui cachaient son grand âge, nous avons retrouvé les couvrures des sols. Des petites tomettes rouges au nord et des grandes jaunes au sud. Sous les faux plafonds : des poutres entre lesquelles de charmants petits sachets en papier de soie avaient été glissés (?) et sur lesquels on peut lire l’activité de cette maison au début du XXe siècle : épicerie-mercerie-cafés-chaussures 😀

sachets

Une maison rurale en bois, avec son commerce au rez-de-chaussée qui aurait été agrandie et légèrement embourgeoisée avec cette cheminée dite « parisienne » dans la pièce du bas pour remplacer (hélas) l’originale ? Des anachronismes, un escalier dans une petite tour qui semble avoir été ajoutée après la construction… chacun de ses habitants ayant laissé des traces plus ou moins heureuses. Nous essayerons de ne pas la transformer, de la laisser dans son jus et de respecter les grandes lignes de son histoire, nous essayerons tout simplement de la restaurer.

Cette maison doit naturellement exercer sa fonction première : être habitable. Nous allons donc dans un premier temps nous y installer, avec tous nos livres qui attendent patiemment d’investir les lieux. Pour ma part, j’installerai mon bureau dans l’ancienne écurie-cordonnerie, il y a assez d’espace pour y installer le labo pour la fabrication de la cire, pour présenter les beaux livres à vendre et poursuivre l’exploration passionnante du monde imprimé. Il y aura donc de nouveaux « décors » pour les vidéos à venir !

Puis dans un second temps nous ouvrirons l’ancienne « épicerie-mercerie-chaussures » aux aimables visiteurs qui viendront passer un moment hors du temps. Cette partie commerciale de la maison, actuellement occupée, sera le lieu idéal pour des événements associés aux livres, des rencontres thématiques et surtout humaines.

Ainsi nous écrirons la suite de l’histoire de cette maison, dans laquelle vous êtes déjà très présents.

Il « reste » à déménager l’appartement parisien ainsi que notre siège social, faire suivre les courriers… jusqu’à ce joli village nommé Authon-du-Perche. Nos nouvelles coordonnées (postale et téléphoniques) seront indiquées sur le site fin Octobre.

Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commentaires

  • Christopher L.
    Répondre

    Je vous souhaite plein de bons moments dans votre nouvelle maison, amis percherons !

    • Celine Essentiam

      merci cher Christopher ! cela ressemble à une nouvelle aventure et on ne risque pas de s’y ennuyer. Vous verrez bientôt l’endroit cher voisin 😉

  • Jean-PaulFontaine
    Répondre

    Bel écrin pour des livres anciens, dans un paysage de rêve ! Je programme une visite à Authon au printemps prochain !

    • Celine Essentiam

      😀 formidable… vous découvrirez une région qui abrite de nombreux manoirs bien cachés !

  • Rochefort A
    Répondre

    Vous avez bien fait, votre nouveau lieu se prête magnifiquement aux livres dont vous avez partagé la passion avec ceux et celles qui venaient dans votre librairie rue Henry Monnier à paris.

Un renseignement ?

Je ne suis pas en ligne, laissez-moi votre message, je vous réponds dès mon retour. Céline Essentiam.

Je peux vous renseigner ?

Tapez ici