Inspiration cabinet de curiosité

Visites privées, France 2 : Buffon à la maison !

Visites Privées est une nouvelle émission sur France 2, présentée par Stéphane Bern qui nous fait entrer dans les coulisses du Patrimoine.
L’intérêt de cette émission est qu’elle est entre les mains de jeunes chroniqueurs ou reporters qui font découvrir au public leur découverte avec la fraîcheur de leur jeunesse, avec cet œil nouveau qui me manquent un peu parfois :/

Je n’ai plus de télévision, trop absorbée par nos livres anciens et ce projet de Maison des Livres Anciens, alors qu’elle ne fut pas mon étonnement lorsque je fus contactée pour participer à un reportage pour cette émission.

Le jeune reporter Alexandre Halimi a eu pour mission (je dirai même défi) de réaliser un portrait du Comte de BUFFON de 10 minutes, en seulement 2 jours et sans la moindre idée de l’importance, de la vie ni de l’oeuvre de ce personnage. Le thème général de l’émission portant sur les cabinets de curiosité, il permettait tout de même de limiter le champs biographique et d’éclairer Buffon sous l’angle du « simple naturaliste ».
C’est grâce à ce blog et à mes vidéos qu’Alexandre me contacta.
Trop peu de temps et surtout trop de contraintes pour me rendre quelque part à Paris avec mes « Buffon » et mon univers, c’est finalement à la maison que le tournage eu lieu.
Deux jours après notre premier entretien téléphonique, Alexandre avait bien cerné notre homme. Il s’était rendu au Musée de Montbard, avait rencontré un spécialiste chercheur au CNRS de Buffon et naturellement poursuivait son reportage au Jardin des Plantes.
Ainsi, je pris la place d’une sorte d’introduction au sujet, la place du maillon qui lie le présent et le passé, par le vecteur de mes livres.

C’est très réjouissant de voir comme il n’est finalement pas si difficile de susciter l’intérêt et l’étonnement d’un large public sur des sujets tant délaissés…

Et puis surtout, je regarde ce reportage avec le même regard que vous, le regard de quelqu’un qui découvre un petit morceau de la maison pour la première fois, et qui entrevoit le bénéfice de tous ces efforts déjà accomplis !

Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commentaires

  • Jean-Paul Fontaine
    Répondre

    Toutes mes amicales félicitations pour cette prestation passionnée et passionnante !
    Quand on parle de Buffon, on doit évoquer son contemporain, Bonnier de La Mosson :
    http://histoire-bibliophilie.blogspot.fr/2012/12/les-cousins-bonnier-financiers-et.html

  • jean claude schoenstein
    Répondre

    Bravo, belle occasion de vous rendre visite !

  • Daniel Focsa
    Répondre

    Tres joli et interessant !

  • Le Breton Jacques
    Répondre

    Bravo, et félicitations pour ce remarquable et fort intéressant reportage : les cabinets de curiosités, développés au Siècle des Lumières, correspondent à l’esprit des encyclopédistes, ouverts à toutes discussions, nouvelles et novatrices, au sein des nombreux Salons Parisiens.
    C’est ainsi que vont se créer, d’une manière complémentaire, des sections relatives au matériel et objets scientifiques, pour répondre à l’esprit de curiosité des « gens du monde », bourgeois et aristocrates, avides de découvrir les « secrets naturels » qui nous entourent.
    Les plus fameux seront ceux du Duc de Chaulnes, de Bonnier de la Mosson, du Marquis d’Argenson, et de bien d’autres.
    A la fin du XVIIIe , après la Révolution, la confiscation des biens privés, au profit de la création des Musées et collections publiques, va contribuer à la création des Grandes Ecoles, et de ce fait, évoluer vers une codification de l’enseignement, pour une éducation accessible vers un savoir pluridisciplinaire.
    Rendons tout de même hommage à l’Abbé A. Nollet, qui a joué un rôle considérable pour l’enseignement de la physique, grâce à ses cours magistraux, au sein même du Château de Versailles, où son traité de physique expérimentale, restera l’oeuvre majeure de ce siècle.
    Puis, l’Abbé Grégoire, en 1794, par sa tempérance éclairée, soumet à la Convention Nationale, le projet de ce qui va devenir le Conservatoire des Arts et Métiers, à Paris, aujourd’hui Musée National des Techniques.

  • Céline Essentiam
    Répondre

    Merci chers passionnés et savants lecteurs !

    @Jean-Paul Fontaine : Notez que Stéphane Bern cite Bonnier de la Mosson avant le reportage ! Votre galerie de portraits de bibliophiles est une source extraordinaire, on devrait y puiser pour réaliser des émissions Web ou faire des vidéos instructives. Si le « grand public » aime tant les émissions présentées par Stéphane Bern, c’est qu’il sait apprécier qu’on lui fournisse un divertissement de qualité. Il faudrait y penser pour 2017. 😉

    @Le Breton Jacques : passionnant sujet en effet, comme cela devait être extraordinaire d’entrer dans ces salons ! Mais,j J’ai tout de même une petite préférence pour l’Abbé Pluche, avec son spectacle de la Nature qui a « lancé » cet engouement pour l’observation au début du siècle. Je trouve que son oeuvre montre bien le tournant qui conduit « aux lumières ». Lui montre un spectacle, c’est-à-dire qu’il fait l’éloge du metteur en scène (le Créateur) tout en s’approchant suffisamment près des créatures. Quelques années plus tard, ce sont les créatures qui sont à l’honneur, le metteur en scène passe à la trappe !
    Toujours est-il que Spectacle ou Créatures, la nature continue d’émerveiller tous ceux qui ont des yeux curieux 😀

  • Pierre De WITTE – www.Dico-collection.com
    Répondre

    Très belle introduction à cette agréable émission consacrée à BUFFON, ce qui nous a permis de pénétrer, visiter et d’apprécier ta nouvelle MAISON des LIVRES ANCIENS.
    Merci pour tous ceux qui ne peuvent te rendre visite.
    Sur le même thème, il y a aussi le très beau Dictionnaire PITTORESQUE D’HISTOIRE NATURELLE par GUERIN avec ses 720 gravures de qualité tout à fait exceptionnelle, représentant des décors imaginés pour planter le contexte.
    BRAVO encore et MERCI
    Pierre 2.8

  • radium
    Répondre

    Bonsoir à tous et félicitations à Céline qui développe sa Maison des livres anciens par une campagne télévisuelle efficace et ludique loll, je taquine..
    Reportage très intéressant et mr de Buffon a su faire rêver bien du monde avec ses merveilles. Rêvons , rêvons , et si Darwin avait eu sa vocation en contemplant les gravures de mr Martinet (graveur de Buffon) ? Allez savoir…

    cdt

Un renseignement ?

Je ne suis pas en ligne, laissez-moi votre message, je vous réponds dès mon retour. Céline Essentiam.

Je peux vous renseigner ?

Tapez ici